Voici une question que vous vous posez souvent : comment passer moins de temps à faire des devis tout en maintenant mon CA voire en le développant ? Cela revient à se dire : comment gagner plus en travaillant moins ? Possible?

Oui c’est possible et je vais vous expliquer ce que j’ai observé en rencontrant et accompagnant pendant 30 ans des professionnels notamment du bâtiment comme vous.

Mais avant tout une petite question : qu’est-ce que vous aimez le moins faire ?

  • Passer votre temps à faire des devis ?
  • Relancer les devis pour savoir si c’est vous que le client choisit ?
  • Répondre à des faux clients qui veulent juste connaitre le prix ?
  • Rappeler des clients qui vous harcèlent sur votre messagerie ?

Eh bien non seulement je vais vous expliquer comment faire moins de devis tout en gagnant plus, mais je vais aussi vous dire comment  vous concentrer sur ce que vous aimez faire le plus.

Il est temps de vous apporter la réponse qui est simple :

vous devez miser sur la recommandation et offrir la meilleure expérience possible à vos clients 👍

Car un nouveau client qui vient par la recommandation, c’est :

-        Un client vraiment intéressé avec un projet (pas de faux client)

-        Un client qui vous met moins en concurrence (souhaite travailler avec vous)

-        Un client clone de vos clients (pas de hors cible et un vrai budget)

Ce qui implique : un taux de conversion au moins 3 fois supérieur à la normale!

Pour mieux vous expliquer le bénéfice pour vous de la recommandation, je vous propose de vous raconter l’histoire de Pierre et d’Antoine.

Etes-vous plus Pierre ou à Antoine ?

Voici l’histoire de Pierre :

Pierre fait 1 nouveau client par jour. Pour cela , il achète 25 euro le lead auprès de plate-formes de devis travaux. Une fois sur 2, le lead n’en est pas un réellement. Quand c’est une vraie demande, ils sont au moins 3 comme lui dessus. Il se défend comme les autres, pas mieux, pas moins bien. Donc il emporte l’affaire 1 fois sur 6 et le NC lui revient à 25 x 6 = 150 euros. Dans l’année, cela représente 150 x 220 = 33.000 E sans compter le reste de sa communication comme son site internet, etc… soit près de 50 KE dépensé en com chaque année. Ses soirées sont prises à faire des devis et les relances des anciens devis. Sans compter de relever les messages des clients qui veulent être rappelés.

Voici l’histoire d’Antoine :

Antoine lui mise à fond sur la recommandation. Il fait également 1 nouveau client par jour. 2/3 de son business vient de la recommandation, du bouche à oreille. Il a évalué qu’un client sur 3 le recommande et qu’une reco lui apporte en moyenne deux nouveaux clients signés pour 3 demandes de devis (66% de réussite !). Antoine dépense moins de 10 KE en pub pour avoir le complément business apporté par la recommandation aujourd’hui mais sait que demain avec sa base de clients qui s’élargit, il n’aura plus besoin d’investir 1 E dans les leads. Antoine réalise chaque soir encore 3 devis et sait qu’il peut descendre demain à 1 ou 2 par jour. Il peut consacrer sa soirée avec sa famille car il a déjà transmis à ses clients un mémo succint des travaux avec photos à l’appui. Antoine réalise un CA supérieur à celui de Pierre car ses clients sont de meilleure qualité. Antoine a déjà des clients qui le rappellent pour refaire des travaux sans le mettre en concurrence. Et Antoine apprécie d’avoir d’excellentes relations avec ses clients qu’il croise avec plaisir dans la vie de tous les jours.

Alors êtes-vous plus Pierre ou Antoine ?

Le cercle vertueux de la recommandation

Vous l’avez compris : miser sur la recommandation permet de faire de grosses économies d’argent (moins besoin de dépenser en pub), de temps (à faire des devis) et vous permet de gagner plus (des meilleurs clients et qui reviennent ensuite).

Ok vous allez me dire : rien de nouveau, c’est le bouche à oreille qu’on connait tous et qu’on pratique déjà !

Oui et non. Oui la recommandation, c’est le bouche à oreille mais ce que je vous propose c’est d’en vivre en exploitant à fond le principe de la recommandation.

Concrètement, demandez-vous à chacun de vos clients de vous recommander sur internet ?

On peut déposer des avis sur plein de plate-formes comme Google, FaceBook, PagesJaunes, Houzz, régionales comme Bilik, PlusquePro,  ou de recommandations pures en app mobile comme Teepik, Widr.

Une reco c’est bien plus qu’un avis. C’est un avis positif que je diffuse auprès de mon entourage. Une fois le chantier terminé, il faut oser solliciter ses clients pour avoir un avis ou une recommandation sur internet. S’il est très satisfait, il prendra les 5 mn pour le faire.

Mais pour obtenir des recos, il ne suffit pas de les solliciter, il faut aussi avoir mis votre client dans les meilleures conditions possibles. Comment ? Tout d’abord, en étant pro, réactif, disponible, en communicant tout au long des travaux.

Si son expérience a été horrible même si le produit livré est top, il ne vous recommandera pas. Ensuite, pour vous donner toutes les chances, envoyer leur un mel par écrit avec un lien direct sur au choix votre page Google My Business , PagesJaunes ou FaceBook. Il suffira de cliquer sur le lien pour votre client et de rédiger son avis ou reco.

Je vous souhaite plein de super recos de vos clients pour vivre en toute sérénité de la recommandation de vos clients.

Article écrit par Pascal Goupilleau, fondateur et créateur de la solution SuperReco

SuperReco, solution de fidélisation client pour les pros du bâtiment
Améliorez la relation avec vos clients, valorisez vos réalisations et aidez vos clients à suivre l’avancement du chantier grâce à SuperReco

Si vous avez aimé cet article, nous vous conseillons :

Gagner des chantiers sans dépenser beaucoup
C’est une question qui m’est posé très souvent car la conquête de nouveaux clients coûte cher et particulièrement dans le monde du bâtiment. Et on a naturellement besoin de nouveaux chantiers tout au long de l’année pour remplir son carnet de commandes...